bocal


bocal

bocal, aux [ bɔkal, o ] n. m.
• 1532; it. boccale, bas lat. d'o. gr. baucalis « vase à rafraîchir »
Récipient à col très court et, ordinairement, à large ouverture. Fruits conservés en bocaux. Un bocal de cornichons. Bocaux de pharmacien. Bocal à poissons rouges.
Loc. fam. Être agité du bocal, nerveux, excité.

bocal, bocaux nom masculin (italien boccale, du bas latin baucalis, vase à rafraîchir) Récipient en verre, à orifice assez large, servant à conserver divers produits ; son contenu. Globe de verre servant en particulier d'aquarium : Bocal à poissons rouges. Petit tuyau de métal recourbé, qui sert d'embouchure et de support à l'anche du basson.

bocal, aux
n. m. Récipient en verre ou en grès à large goulot. Des bocaux à cornichons.

⇒BOCAL, AUX, subst. masc.
I.— A.— Récipient cylindrique de verre, de grès, etc., à col très court et à large ouverture, d'usage domestique, scientifique ou technique. Bocal de mirabelles à l'eau-de-vie; bocal (rempli) d'esprit-de-vin; bocal de fœtus :
1. J'étais sûr avant la guerre de rencontrer Zelten dans ce triangle maçonnique, à la seule heure où coulent enfin dans les verres à boire les couleurs des bocaux des pharmacies, ...
GIRAUDOUX, Siegfried et le Limousin, 1922, p. 22.
Arg. [P. réf. aux bocaux exposés dans les vitrines des pharm.] Camelote en bocal. Marchandise sous vitrine (L. RIGAUD, Dict. du jargon parisien, 1878, p. 41).
Rem. On relève dans la docum. le néol. bocaliser, verbe trans. (FLAUBERT, Correspondance, 1853, p. 154; suff. -iser). Mettre en bocaux.
P. métaph. :
2. On me sert d'abord... Tout un vrai bocal de sirop, du bien épais moussu noir... c'est amer... c'est de la bière! C'est de la fumée en compote...
CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 252.
P. méton. Contenu de ce récipient. Manger un bocal de confitures (ROB.) :
3. — Bien bu? Le père Janet? C'était peut-être pas un gros buveur, mais il sifflait ses six litres tous les jours; de vin, eh, je compte pas le marc, ça c'est une autre affaire, ni le semoustat, le vin rosé, les griottes, le soir que ça lui a pris il en avait sucé un demi bocal.
GIONO, Colline, 1929, p. 24.
Spéc., arg. Consommation, au café. Se faire payer (un) bocal par un conscrit (G. MOCH, X. Lex., 1910, p. 20).
B.— Spécialement
1. Vase en forme de globe servant d'aquarium. Bocal à /de/ pour poissons rouges :
4. Ses attitudes [du poisson doré] sont si gracieuses, et ses mouvements si variés, que les Chinois, qui nous l'ont donné, passent des jours entiers à le contempler dans les bassins de leurs jardins ou dans des bocaux de cristal.
BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 151.
2. Globe de cristal ou de verre blanc, rempli d'eau et monté sur pied, utilisé dans quelques métiers pour rassembler sur l'objet qu'on travaille, les rayons d'une chandelle ou d'une lampe placée derrière :
5. J'ai piqué les moindres échoppes, les plus petits cafards horlogers, ratatinés dans leurs banlieues, entre le bocal et le quinquet...
CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 195.
II.— P. anal.
A.— [P. anal. de fonction pour désigner un contenant]
1. Demi-sphère creuse de cristal ou de verre servant à protéger un objet :
6. Il y avait sur cette cheminée, sous un bocal, une coiffure de femme en fils d'argent et en fleurs d'oranger. — Et ceci, qu'est-ce que c'est? reprit l'étranger. — Monsieur, dit le Thénardier, c'est le chapeau de mariée de ma femme.
HUGO, Les Misérables, t. 1, 1862, p. 496.
2. Arg. ,,Petit logement; chambrette aux examens`` (ESN. 1966). ,,Chambre; maison`` (Ch.-L. CARABELLI, [Arg. fam.]); cf. aussi A. SIMONIN, J. BAZIN, Voilà taxi! 1935, p. 74).
B.— [P. anal. de forme ou de fonction]
1. [Pour désigner en arg. certaines parties du corps hum.]
a) Poitrine, torse (cf. L. LARCHEY, Les Excentricités de la lang. fr. en 1860, p. 413).
b) Anus, postérieur (cf. FRANCE 1907).
c) Arg. Estomac (cf. BALZAC, Le Médecin de campagne, 1833, p. 92). (Se r)emplir le bocal. Manger; se rincer le bocal. Boire (L. RIGAUD, Dict. du jargon parisien, 1878, p. 41). S'en faire crever le bocal. Avoir trop mangé (Ch. VIRMAÎTRE, Dict. d'arg. fin-de-s., 1894, p. 77).
2. [Pour désigner un obj.]
a) MUS. Bocal ou bouquin. Petite pièce de métal ou d'autre matière, évasée en forme de godet, qu'on adapte aux cors, aux trompettes, etc., pour mieux les emboucher. Instruments à bocal. Saxophone, etc. (M. BRENET, Dict. pratique et hist. de la mus., 1926, p. 204). Bocal démontable, réglable (Catal. Couesnon, 1936, p. 43); sourdine de bocal (M. BRENET, Dict. pratique et hist. de la mus., 1926, p. 204).
b) Casque de tranchée (cf. A. DAUZAT, L'Arg. de la guerre, 1918, p. 72 et 246).
C.— [P. anal. de matière] Bocaux, subst. masc. plur. Vitres (cf. ANSIAUME, Arg. en usage au Bagne de Brest, 1821, § 77).
III.— Ancienne mesure de capacité pour les liquides (vin, huile) utilisée en Italie et variant entre 1,831 et 0,681; ,,grand verre de la capacité d'un litre à peu près, dont on se sert en Allemagne et dans les Pays-Bas pour porter des toasts à la fin des grands repas`` (BESCH. 1845) :
7. ... deux observateurs... ne nous quittèrent pas durant tout notre séjour. Quand nous allions hors de Rome (...) nous leur faisions donner un bocal de vin, et ils nous souriaient.
STENDHAL, Promenades dans Rome, t. 1, 1829, p. 8.
Prononc. :[], plur. [-o]. Enq. :/bokal/.
Étymol. ET HIST. — 1532 boucal (RABELAIS, Pantagruel, éd. Marty-Laveaux, chap. 28, p. 355); 1555 bocal (B. ANEAU, Trésor de Evonime, 256 dans BARB, Misc. 8, n° 2).
Empr. à l'ital. boccale (HOPE, p. 165; WIND, p. 153; EWFS2; FEW t. 1, p. 300a; DEI; COR.) attesté dep. le XIVe s. (Sacchetti dans BATT.) au sens « récipient de verre » et à celui de « mesure de capacité pour les liquides », mais dès 1389 en lat. médiév. au sens de « récipient de verre » (ds DU CANGE t. 1, p. 684b, s.v. bocale); l'ital. est issu du b. lat. baucalis « vase en terre pour rafraîchir », empr. au gr. « vase à rafraîchir ».
STAT. — Fréq. abs. littér. :232. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 164, b) 595; XXe s. : a) 367, b) 306.
BBG. — HOPE 1971, p. 165. — LEROY-MOLINGHEN (A.). Du au . Byzantion. 1965, t. 35, p. 220. — POHL (J.). Six esquisses. Fr. mod. 1967, t. 35, pp. 5-10. — SAR. 1920, p. 46. — WIND 1928, p. 22, 37, 153, 202.

1. bocal, aux [bɔkal, o] n. m.
ÉTYM. 1532, Rabelais, baucal; ital. boccale, du bas lat. baucalis, bas grec baukalis « récipient pour tenir les liquides au frais ».
A
1 Récipient à col très court, ordinairement à large ouverture. || Un bocal en grès, en verre. || Bocal cylindrique, pansu. || Un bocal de cerises à l'eau-de-vie. || Bocal de chimiste, de pharmacien. || Bocaux de confiseur. || Des bocaux remplis de bonbons (cit. 4) anglais. || Fruits conservés en bocaux.
1 (…) deux étagères, deux lames de verre, qui supportaient des bocaux et des bouteilles. Sur l'une les bocaux de fruits, les cerises, les prunes, les pêches (…) sur l'autre (…) des fioles claires vert tendre, rouge tendre, jaune tendre (…)
Zola, le Ventre de Paris, t. I, p. 162.
Bocal (de verre) à poissons rouges. || Deux poissons nageaient dans un bocal.
tableau Noms de récipients.
Bocal de fœtus. Par métaphore :
2 La Chine a eu avant nous toutes nos inventions, l'imprimerie, l'artillerie, l'aérostation, le chloroforme. Seulement la découverte qui en Europe prend tout de suite vie et croissance, et devient prodige et merveille, reste embryon en Chine et s'y conserve morte. La Chine est un bocal de fœtus.
Hugo, l'Homme qui rit, I, 2, 4.
Par métonymie. || Manger tout un bocal de confitures. || « Il en avait sucé un demi bocal (de griottes) » (Giono, Colline, in T. L. F.).
2 Par ext. Techn. (Anciennt). Globe transparent rempli d'eau, monté sur pied, servant à diffuser le rayonnement d'une source de lumière.
Globe de verre, de cristal destiné à abriter un objet (Hugo, les Misérables, in T. L. F.).
3 (1829, Stendhal; réempr. à l'ital.). Ancienne mesure de capacité pour les liquides, en Italie (entre 0,68 l et 1,83 l selon Bescherelle).
B
1 Argot, vx. Petite chambre.
3 Que fais-tu, enfin, dans ton bocal des Andelys.
Flaubert, Correspondance, 11 nov. 1844, p. 157, in D. D. L., II, 7.
2 (1918). Argot milit. Casque de fantassin.Par ext. Tête, crâne. || Être agité du bocal, excité. || À l'agité du bocal, pamphlet de Céline (contre Sartre).
3 Mod. Ventre. || Manger à s'en faire péter le bocal. Bidon, panse.
HOM. 2. Bocal.
————————
2. bocal, aux [bɔkal, o] n. m.
ÉTYM. XXe, attesté; altér. d'après 1. bocal, de 3. bouquin.
Mus. Pièce évasée adaptée à certains instruments à vent (cuivres) pour mieux fixer l'embouchure. || Instruments à bocal. || Bocal réglable.
HOM. 1. Bocal.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bocal — bocal …   Dictionnaire des rimes

  • Bocal — Saltar a navegación, búsqueda Aquí se muestra un bocal (o tudel) insertado en un trombón. El bocal es la parte que empieza desde el corcho marrón hasta la caña que tiene un hilo gris. El bocal es una pieza cilíndrica de metal curva utilizada en… …   Wikipedia Español

  • bocal — BOCÁL s.n. v. pocal. Trimis de valeriu, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  bocál ( le), s.n. – Pahar, cupă. – var. (Trans.) bucal, pocal. Este cuvînt care trebuie să fi intrat în rom. prin diverse căi, cf. fr. bocal (din it …   Dicționar Român

  • bocal — BOCAL. s. m. Vase de verre, ou d autre chose. Bocal de crystal de Venise. bocal de vermeil doré …   Dictionnaire de l'Académie française

  • bocal — BOCAL. s. m. Mot pris de la Langue Italienne, pour signifier, Une bouteille de verre ou de grès, dont le col est court et l ouverture large, et qui sert à différens usages. Un bocal de vin. [b]f♛/b] Il se dit encore d Une espèce de bouteille… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • boçal — adj. 2 g. s. 2 g. Que ou quem tem pouca educação, pouca inteligência ou pouca delicadeza. = ESTÚPIDO, GROSSEIRO   ‣ Etimologia: origem controversa   • Confrontar: buçal. boçal s. m. 1. O mesmo que buçal. 2.  [Portugal: Alentejo] Rede de corda que …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • bocal — Bocal, ou, et mieux, Boscal, m. acut. Est diminutif de Bois prins pour Forest, comme si l on disoit petite Forest, Syluula. En Maugist: Je conseille qu elle soit mise dans ce boscal, jusques à ce que l estour ayt fait son finement. Et peu apres,… …   Thresor de la langue françoyse

  • Bocal — Bo cal, n. [F.] A cylindrical glass vessel, with a large and short neck. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Bocal — Bocal, Boccale, Becher, Flüssigkeitsmaß in Italien, Morea und den jonischen Inseln von sehr verschiedenem Gehalte, 343/4 bis 10713/20 Par. Kubikzoll …   Herders Conversations-Lexikon

  • bocal — s. m. 1. Abertura, geralmente redonda. = BOCA 2. Boca do castiçal, para a vela. 3. Peça de metal onde entra a chaminé do candeeiro. 4. Embocadura dos instrumentos de sopro. 5. Canhão de mangá. 6. Betilho. 7. Peças laterais do bocado do freio.… …   Dicionário da Língua Portuguesa


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.